Sad in Country - Part 2 (Documentary Film)

15/01/2008

Jacques CharlierKosten KoperRuptz

━━━━━━━━━━━━━━━━━━━━

EN:

Sad In Country (Part Two) : a film by Catherine Vertige & Kosten Koper

Runtime: 52'
Country / Year: Belgium / 2008
Language: French / English (English subtitles)
Formats : Mini-DV / Digi-Beta / DVD
Aspect Ratio: 4:3, B&W Colour
Sound Mix: Mono
Produced by Komplot
Supported by Centre de l'Audiovisuel à Bruxelles (CBA) & Ministry Of Culture for French Community of Belgium.

 

Belgium is a country well noted for its 'vagueness' and taking this into account, this Belgian film delves into the world of 'quasi' cultural forms. One of the vaguest notions in the cultural lexicon is that of the 'collective' and this film explores collective art actions in Belgium and their intersection with dominant and subcultural political and cultural ideologies that brushed against them.

 

The film is neither an obituary for cultural idealism nor a bittersweet tale of Utopian dreams of a 'better way of life' but a series of encounters raising questions about the collective archetypes which emerged during its research and shooting. “Is it alive, or is it dead?” is what Alain Resnais stated was the only question worth asking in art and thus this film uses its medium as a tool of research to consider the worth and the worthlessness of history.


The film features sections on the collective work of Jacques Charlier (Total's/Reportage/STP/Zone Absolu/Terril) and Ruptz (featuring interviews with participants Jean Louis SbilleMarc Borgers, Michel Renard, Anne Frère) plus interviews with art historians Claude Lorent & Pierre-Oliver Rollin. Contains music by Minimal Compact, Honeymoon Killers, The Names, Bene Gesserit a.o.

FR:

Vidéo documentaire sur des collectifs belges de Catherine Vertige et Kosten Koper, 52', OV FR


Sous le nom de Ruptz, Marc Borgers et Jean-Louis Sbille ont réalisé, entre 1975 et 77, des performances, des installations, un film et un livre. Dans cette vidéo, leurs activités sont documentées par des images de pièces "disparues" et des interviews d'eux, Pierre Sterckx, Claude Lorent et Pierre-Olivier Rollin. Le groupe s’est dissout pour former le groupe ADN avec Anne Frère et Michel Renard, à Bruxelles et publier la revue ‘Soldes, Fin de Séries’, en onze numéros, de 1978 à 1984. La revue témoigne du passage de l’art expérimental conceptuel à un style new wave et multidisciplinaire intégrant la BD, à l’illustration, design, musique et stylisme. Cette revue distribuée internationalement a donné lieu à des concerts, des expositions et des défilés de mode à Bruxelles, Paris, New York et Anvers.

La seconde partie de la vidéo est consacrée aux groupes gravitant autour de Jacques Charlier, à Liège et Bruxelles, des années 60 aux années 80: Reportage pour une performance urbaine avec Marcel Broodthaers, Etienne Bertozzi et Roland Van Den Berghe; Terril pour la musique post-punk avec André Stas, Jean-Pierre Collignon, Charles Van De Velde et Silvana Belletti; Total's pour les performances et la revue, sans oublier les collègues du Service Technique Provincial pour les concerts de Rocky Tiger et le projet Zone absolue.

Ces projets collectifs échappent à la muséalisation et contribuent à l'émulation d'une scène reliant les artistes, musiciens et amateurs pour créer quelque chose d'intense et d'éphémère.

La vidéo contient des images de Maria Gilissen, Philippe Gielen, Nicole Forsbach, Filip Francis et Laurence Medori ; des musiques de Minimal Compact, Les Tueurs De La Lune De Miel, The Names, De Brassers, Terril ao.


Une production de Komplot
Avec le soutien du CBA (Centre bruxellois de l’audiovisuel) et du Ministère de la Culture de la Communauté française de Belgique.

  • Grey Facebook Icon
  • Grey Instagram Icon
  • Grey Vimeo Icon