Blah blah

27/09/2006

Delphine DeguislageDora GarciaJacques LizèneKosten KoperLaure GatelierMessieurs DelmotteTessy BauerVincent Meessen

━━━━━━━━━━━━━━━━━━━━

Trailer 1 / Bande-annonce 1
Trailer 1 / Bande-annonce 2

EN:

BLAH… BLAH… BLAH… is a program Made in the French Community that gathers historic and new video works which are atypical in both their approach to narration and relation with the viewer. This video program of two hours, is supplemented by the recording of a « vox pop » TV talk show, hosted by journalist Quentin Legrand, where the the reactions of the public will be solicited. This will be accompanied by the Sphinx of Dora Garcia and broadcast via http://www.kmplt.be. Within the space, Tessy Bauer and Isabelle Rouquette have created pieces to play a stimulating role in enticing the public to participate.

FR:

BLAH... BLAH... BLAH... est un programme Made in French Community rassemblant des vidéos historiques inédites et de nouvelles pièces atypiques dans leur manière d'aborder la narration et la relation au public. Ce programme vidéo de deux heures, en boucle, est accompagné de l'enregistrement des réactions du public invité sur le plateau animé par le journaliste Quentin Legrand et la Sphinx de Dora Garcia. L’enregistrement sera rediffusé sur http://www.kmplt.be. Les pièces de Tessy Bauer et Isabelle Rouquette jouent un rôle stimulant dans cette invitation à la participation du public.

NL:

BLAH... BLAH... BLAH... is een programma Made in French Community en bestaat uit zelden vertoonde video's en nieuw werk dat zich onderscheidt door een geheel eigen stijl en een nieuwe benadering van de kijker. Dit twee uur durend continu programma zal worden gecombineerd met opnames van reacties van mensen uit het publiek, die uitgenodigd worden op het podium door verslaggever Quentin Legrand en De Sfinx van Dora Garcia. Opnames zullen later online te bekijken zijn via http://www.kmplt.be. De werken van Tessy Bauer en Isabelle Rouquette zullen een rol spelen bij het uitnodigen van het publiek.

━━━━━━━━━━━━━━━━━━━━

Jacques Louis et Danièle Nyst, Hyaloïde, 1985, 27’08’’
Theresa et Codca discutent devant un film des années 50. Cette histoire les emmène dans celle d’une pelle de plage en plastic rose. Le récit surréaliste fonctionne par associations visuelles, anachronismes. Le flash back dans l’enfance des narrateurs se fait dans un désordre heureux et scintillant, de filtres mis en transparence, multipliant les incrustations d’images très années 80.

Edith Dekyndt, Zetetik (a TV Piece), 2002, 2’ 30’’
Virginie Devillez a écrit: « Cette pièce télévisuelle a été refusée par la télévision canadienne, vraisemblablement à cause de son côté extrêmement subversif, voire angoissant. Prévue pour le petit écran, la vidéo n’est qu’un fond gris de plusieurs minutes, allusion à la coupure dans le cours normal des programmes, et couvert d’une voix féminine (Charlotte  Vancoppenolle) évoquant la solitude et l’interrogation du téléspectateur confronté à ce vide inattendu et inhabituel.»

Jacques Lizène
Tentative à contraindre le corps à s'inscrire dans l'image, 1971, 4’45’’
Tentative de dressage d'une caméra, 1971, 1’56’’
Tentative d'échapper à la surveillance d'une caméra, 1971, 1’50’’
L’art de banlieue, 1979, 3'16''
Vidéo graffiti minable, 1984 (Remake d'après deux projets vidéo de 1971 et une chanson minable de 1980), 2'02''

Vincent Meessen, Made in Belgium, 2006, 2’55’’
C’est une bande-annonce muette pour un film qui n’existe pas encore, qui n’existera peut-être jamais. C’est pourquoi Laurent Flamand, l’interprète principal, se situe avant l’acteur pour lequel Belgium, petite village du Wisconsin devient un territoire de substitution au départ duquel se réfléchir. Le film propose une reprise libre de la bande-annonce de Made in USA, un film de Jean-Luc Godard tourné en France. Il est aussi pensé comme outil de promotion pour The Potential Estate, un projet de résidence collective projeté à Belgium pour 2008.

Messieurs Delmotte

Without Appearances (vol.1), 2003, 14’ 28’’
Chaque séquence expose une personne dans un environnement extérieur. Selon la séquence, cette personne est amenée à éprouver ou poser un acte. Tels que l’émersion d’un vélo, un lancer végétal, la balade d’un lapin, une soif « sans boire », un déshabillage aux ciseaux, des gifles de confettis…
Le Clou, 1998, 3’ 40’’
Ce monologue exprime le drame de l’artiste dont l’œuvre est sans cesse retirée du mur d’exposition.
Dance Around Nude, 1996, 3’ 15’’
L’artiste décrit cette pièce comme une agitation filmique autour du corps nu et immobile d’une femme.

Gauthier Hubert, The Backhanders, 2005, 6’40’’
Gauthier Hubert revisite le genre documentaire de l’histoire de la vie d’un artiste de manière fictionelle à travers la voix de Jean-Pierre Van Thiegem et la succession des images de peintures réalistes poétiques. Il crée une vie derrière ces tableaux, une identité pour l’artiste qui sort de l’anonymat. 

Joëlle de La Casinière, So Happy, 1973, 4’30’’
Jo La Cas se promenant, pieds nus, dans le paysage new-yorkais complètement ravagé, fait la promo de son livre Absolument nécessaire. Cette vidéo prend la forme d’un interview-happening complètement délirant sur le récit du personnage qui passe deux ans dans le métro pour copier les graffitis.

Laure Gatelier et Julien Vergieu, In & Out, 2006, 15’
Les artistes entrent dans une propriété privée pour y commettre des performances. Tout est possible… Entre acte de survie et extravagance du geste, la course poursuite ponctuée d’actions artistiques souligne le caractère absurde d’une certaine esthétique. Le suspens est augmenté par les deux caméras qui montrent des points de vue tout aussi incompréhensibles l’un que l’autre.

Delphine Deguislage, Moniteur, 2006, 3’
Les couleurs lumière (rouge, vert, bleu) se succèdent pour modifier la perception des deux synthèses ; additive et soustractive. Il en résulte une sorte de mise en abîme du pixel comme élément constitutif de la couleur du moniteur.

Jacques Lennep, Tania, modèle pour photos de charme, 1979, 25’
Cette vidéo fait partie de la série Musée de l’homme dans laquelle Lennep brosse avec humour des portraits de personnages réels et atypiques qu’il rend très attachants. Le montage de scènes de la vie de Tania et d’interviews permet de rentrer dans l’intimité de cette femme moderne. Le tout dans une esthétique très seventies. Tania a également fait l’objet d’une exposition et d’une publication à la Galerie Isi Brachot en 1979.

Jacques Louis Nyst, Jacques Lizène et Jacques Lennep étaient membres du groupe  CAP, pionnier dans l’utilisation de la vidéo en Belgique, au début des années 70.

  • Grey Facebook Icon
  • Grey Instagram Icon
  • Grey Vimeo Icon