Lectures on collectives

14/04/2008

PicaPicaRuptzSimona Denicolai & Ivo Provoost

━━━━━━━━━━━━━━━━━━━━

Projets collectifs  - modes de dysfonctionnement
A la base du cours, il y a le séminaire sur les collectifs belges de Komplot à Ypres, en 2005 et Sad in Country 1 & 2, deux vidéos documentaires (2 heures) sur des projets collaboratifs en Belgique, depuis les années ‘60. Catherine Vertige et Kosten Koper sont partis sur les traces de groupes comme la famille Rona, fondatrice de la Galerie Les Contemporains et de la mythique revue +-0, le duo Club Moral qui a invité de nombreux artistes de toutes disciplines dans les années ‘80, à Anvers, le projet Building Underwood, les groupes gravitant autour de Jacques Charlier, VAGA, A379089, Ruptz, Soldes fin de séries, etc. Enfin, cette vidéo apporte un point de vue sur une histoire de l’art alternative qui n’a peut-être pas donné lieu à des pièces muséales mais qui a permis aux artistes de se rencontrer et de faire des actions communes qui souvent provoquèrent des croisements hybrides dynamiques entre musique, éditions, revues, actions politiques, performances, vie communautaire, etc. La vidéo sera présentée en deux leçons par les auteurs avec une introduction présentant des réalisations de Komplot et des questions qui en découlent : le curateur est-il un auteur ? sommes-nous tous des artistes ? (dixit Beuys) ou collectivité versus individualité ?

Nous parlons du duo d’artistes en tant que collectif de base, noyau premier, souvent fusionnel et dans lequel parfois deux ne font qu’un. Au travers d'exemples tels que Aline Bouvy / John Gillis, Simona Denicolai & Ivo Provoost, More Matter, etc. nous verrons comment le processus de création à deux imprime sa marque au cœur de la structure, des enjeux et des productions du travail.

Poursuivant sur cette question de la complémentarité des talents, de « la mort de l’auteur » comme l’avait annoncé Barthes ou plus récemment comme décrit par David Vercauteren ('Micropolitiques des groupes') de l'éclatement des identités individuelles dans les groupes, nous parlerons de projets multidisciplinaires parfois à la marge de l’art, que ce soit à partir de la vidéo, de l’architecture (Yona Friedman), de l’action urbaine et politique, de l’art visuel (Claire Fontaine, Bad Beuys Entertainment, Donuts). Ces projets collectifs ont donné lieu à des créations  (objets, films, multiples, revues, disques, performances, livres, émissions radio, etc.) permettant de communiquer des idées et des esthétiques fortes qui provoquent du changement.

Raconter l’histoire de collectifs qui ont donné naissance à des lieux pour l’art que ce soit à Bruxelles ou ailleurs nous paraît essentiel sur le processus d’appropriation des modes de production et de diffusion par les étudiants en art. Comme le prouve l’histoire du ICC qui devient le NICC en Belgique, l’union fait la force! Cette histoire qui a commencé dans les années 70 sera présentée par Dany Devos qui en fut un des acteurs.

Les projets participatifs dans l'espace urbain Pietro, TILT, B-1010 et Park58 seront introduits par Emmanuel Lambion. Ces projets seront contextualisés à l’aide de notions historiques allant du post-situationnisme (la dérive, la psycho-géographie, le détournement) au Land Art, ces émergences qui bouleversèrent nos perceptions dans les années ’50 et dont on retrouve les enjeux entre autre topographiques aujourd’hui dans des projets virtuels de communautés, de clubs animés par leurs usagers, des amateurs dans le sens propre du terme.

Le curateur serbe Marko Stamenkovic a présenté des collectifs d'Europe centrale, nombreux dès les années 70 car permettant de regrouper du matériel et d’investir des espaces non institutionnels (NSK, Laibach, hoho,…). Lasse Lau du collectif CUDI et  Lise Nellemann de Sparwasser (Berlin) ont parlé de leur expérience de projets collaboratifs allemands et danois en étayant la spécificité de chacun. Picapica a donné le dernier cours sur la dérive urbaine et les créations qui en découlent.

15 Janvier : vidéo ‘Sad in Country II’ avec Marc Borgers, Michel Renard et JL Sbille
22 Janvier : écriture collective et prise de parole publique : Fabien Defendini et les étudiants de l’erg
29 janvier : vidéo ‘Sad in Country I’ avec Dany Devos et Frédéric Jacquemin
12 février : Lasse Lau de CUDI et Lise Nelleman de Sparwasser
19 Février : More Matter
26 février : Espace public : le pietro de TILT et projets de Komplot
11 mars : David Vercauteren du collectif sans ticket, sur la micropolitique des groupes
18 mars : Bad Beuys Entertainment et Donuts
08 avril : Marko Stamenkovic
15 avril : PicaPica

 

Le 24 avril, les étudiants vont conclure cette série de conférences en créant un projet collectif dans l'exposition de Mike Kelley au Wiels.

  • Grey Facebook Icon
  • Grey Instagram Icon
  • Grey Vimeo Icon